Articles

Econocom choisit Marilyn pour l’extension de ses datacenters

 

Leader européen indépendant pour la gestion des infrastructures informatiques et télécoms, le groupe Econocom propose des solutions de services innovantes, notamment dans le domaine du Cloud. La société a fait le choix d’externaliser une partie de son infrastructure au sein du Datacenter de CELESTE en bénéficiant d’une très haute disponibilité et sécurité. Un CAMPUS de Datacenter a pu voir le jour grâce au partenariat avec CELESTE, campus dont des extensions à un niveau européen sont prévues dans les prochains mois. L’objectif de ce CAMPUS est de fournir des services Cloud à la fois unifiés et au plus proche des clients.

Pour mettre en œuvre cette stratégie gagnante et fondée sur l’innovation, le groupe s’appuie sur son centre d’expertise européen, des collaborateurs reconnus, une infrastructure réseau robuste et des valeurs de responsabilité et d’entrepreneuriat. Ce n’est donc pas un hasard si le Datacenter de CELESTE a été retenu dans le cadre de l’évolution de l’infrastructure de la société.

Au-delà de la proximité géographique entre les datacenters d’Econocom et de CELESTE, le site Marilyn a été avant tout choisi sur des critères de développement durable et d’innovation. Cependant, le PUE cible de 1,3 de Marilyn n’est pas l’unique critère de choix pour ce « projet de campus de Datacenter ». En effet, de conception TIER IV avec une chaîne électrique entièrement doublée, Marilyn propose un niveau de disponibilité de 100%. De plus, la sécurité du site est renforcée par de nombreux moyens techniques et humains : accès biométrique, caméras de surveillance, contrôle anti-intrusion ou gardiens, sans évoquer les procédures de gestion du site.

Afin de renforcer la haute disponibilité de l’infrastructure, les deux centres informatiques CELESTE et ECONOCOM sont reliés par un Lan To Lan (interconnexion) sécurisé reposant sur deux liens en fibre optique 1 GIGA. De plus, les deux datacenters sont connectés en double adduction passant par deux chemins différents.

Compte-tenu de l’étroite collaboration entre les deux sociétés, de nombreuses évolutions et services sont envisagés pour faire évoluer ce projet unique de CAMPUS d’hébergement, qui répond aux attentes des sociétés en termes de fiabilité et de performance.

Eric GUILLOT, Directeur Global Services Centres, « le choix de CELESTE est un choix stratégique pour Econocom qui nous permet de proposer des solutions d’avenir pour nos clients; nous avons des ambitions très importantes de développement autour de ce partenariat et d’ores et déjà nos nouvelles offres rencontrent un très grand succès commercial »
Econocom
Créé il y a 37 ans, Econocom est le premier groupe européen indépendant de gestion des infrastructures informatiques et télécoms. Fort de ses expertises complémentaires (distribution, financement, services et télécoms) et de sa gamme de solutions d’entreprise innovantes, Econocom accompagne les entreprises dans la transformation de leurs systèmes d’information.
Implanté dans 17 pays, le groupe Econocom compte 3 700 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 1 584 millions d’euros et un résultat opérationnel courant de 66,6 millions d’euros en 2011.

Econocom chooses Marilyn for the extension of its data centers

Logo Econocom

Independent European leader for computer and telecoms infrastructure management, Econocom Group offers innovative services solutions, particularly in the area of the Cloud. The company has opted to outsource a part of its infrastructure within the HEAVENLY Datacenter boasting a very high availability and security. A Datacenter CAMPUS was able to see thanks to the partnership with CELESTE, campus including extensions at a European level are planned in the coming months. The objective of this CAMPUS is to provide Cloud services to the unified time and closer to customers.

To implement this strategy winning and based on innovation, the Group relies on its European expertise centre, recognised contributors, a robust network infrastructure and values of responsibility and entrepreneurship. It is therefore no coincidence if the HEAVENLY Datacenter has been retained in the context of the evolution of the company’s infrastructure.

Beyond the geographical proximity between the datacenters Econocom and CELESTE, the Marilyn site was prior to any selected on criteria of sustainable development and innovation. However, the EEP target of 1,3 Marilyn is not the sole criterion of choice for this ‘Datacenter campus project « .. Indeed, TIER IV design with a fully lined electric chain, Marilyn offers a level of availability of 100%. In addition, the site’s security is enhanced by many technical and human resources : biometric access, surveillance cameras, control intrusion or guardians, without mentioning the site management procedures.

In order to strengthen the high availability of the infrastructure, two computer centres CELESTE and ECONOCOM are connected by a Lan To Lan (interconnection) secure two links fibre-optic-based 1 GIGA. In addition, two data centers are connected in double piped through two different paths.

Taking into account the close cooperation between the two companies, of many developments and services are being considered to develop this unique project of CAMPUS accommodation, which meets the expectations of companies in terms of reliability and performance.

Eric GUILLOT, Director Global Services Centres, “the choice of CELESTE is a strategic choice for Econocom which allows us to propose solutions for the future for our customers; We have very important ambitions of development around this partnership and already our new offerings meet a great commercial success”
Econocom
Created there 37 years, Econocom is the first independent European Group of telecoms and computer infrastructure management. Fort of complementary expertise (distribution, funding, services and telecoms) and its range of innovative corporate solutions, Econocom assists companies in the transformation of their information systems.
Implanted in 17 country, Econocom group account 3 700 employees for a turnover of 1 584 million euros and a current operating result 66,6 million euros in 2011.

Serveurs et vétusté des datacenters, une question de disponibilité

L’intérêt d’une entreprise de  placer ses serveurs informatiques dans des  datacenters  repose d’abord sur des raisons  économiques : suppression  des coûts  des  climatiseurs, des onduleurs, de la sécurité d’accès, de l’entretien de la salle etc…. Cependant il s’avère nécessaire de rester très vigilant sur le niveau de qualité du prestataire à qui elle confie ses serveurs. Est-il utile de rappeler que pour la plupart des entreprises le « blocage » de son système d’information signifie un arrêt complet de son activité ?
Une étude récente a montré que 60% des pannes  des serveurs informatiques sont  dues à  des pannes provenant  de l’environnement dans lequel ils sont installés :
– Coupure du réseau électrique, sans reprise automatique ou suffisante  par les onduleurs,

– Panne des  climatiseurs, transformant  la salle informatique en «sauna»,
– Dépôt de poussière, générant des faux contacts dans les circuits des serveurs

A l’origine beaucoup de datacenter se sont construits à partir de la réfection de bâtiments de bureaux sous prétexte qu’ils possédaient déjà une salle informatique. Cette réhabilitation a  conduit à des installations initialement  saines, mais qui  ont rapidement  atteint  leurs limites de fiabilité au fur et à mesure de leur « remplissage ».
Au-delà d’un taux d’occupation de 70 %, il est courant de voir apparaître des aménagements qui érodent le niveau de fiabilité d’un datacenter, par exemple :
– Création de salles privatives mais avec un seul climatiseur ou sans onduleur de secours faute de place
– Réduction du nombre d’opérations de tests et de maintenance suite à des difficultés d’accès : climatiseurs dans les salles de baies, sur les toits
– Mauvaise répartition des flux d’air de refroidissement  suite à des modifications de l’agencement des salles : suppression ou ajout de cloisons
– Équipement de  nouvelles salles sans dédoublement des compteurs électriques suite  à des problèmes de câblage ou de placeCes modifications disparates ont non seulement entraîné une baisse de la qualité des datacenters, mais ont aussi complexifié  l’exploitation au quotidien : multiplication des interventions,  difficulté d’accès,  absence de solution de substitution lors des interventions. D’ailleurs, il est courant de voir des opérateurs baisser les bras en annonçant la fermeture de leurs vieux datacenters.

Alors que  faut-il faire ? Reprendre ses serveurs. Non pas du tout.  Il faut simplement  garder à l’esprit que l’externalisation de serveurs est un projet qui s’inscrit dans la durée. On ne confie par ses serveurs pour 12 mois. On doit choisir un prestataire capable d’assurer un environnement de fonctionnement uniforme pour les 10 ans à venir quelques soient son taux de remplissage, l’évolution de la technologie des serveurs informatique, ses coûts de fonctionnement… un datacenter du XXI siècle.

Obsolescence of data centers and servers, a matter of availability

The interest of a company to put its servers in data centers based primarily on economic reasons : eliminating the costs of air conditioners, UPS, security access, maintenance of the room etc …. However it is necessary to remain vigilant on the quality level of service to which it entrusts its servers. Is it useful to remember that for most companies the « blocking » of its information system means a complete cessation of its activity ?
A recent study showed that 60% Failures of computer servers are due to failures from the environment wherein they are installed :
– Breaking of the electrical network, automatic or without sufficient recovery by UPS,

– Failure of air conditioners, transforming the computer room in a « sauna »,
– Dust deposition, generating false contacts in the circuits of servers

Originally many datacenter were built from the refurbishment of office buildings under the pretext that they already had a computer room. This leads to a rehabilitation facility originally healthy, but quickly reached their limits of reliability as and when they are « filling ».
Beyond an occupancy rate 70 %, it is common to see appear amenities that erode the reliability of a data center, for example :
– Creation of private rooms but only one air conditioner or without backup UPS lack of space
– Reducing the number of test operations and maintenance due to access difficulties : air conditioners in the rooms berries, rooftop
– Poor distribution of cooling air flow after changes in the arrangement of rooms : deletion or addition of partitions
– New equipment rooms without duplication of electric meters due to wiring problems or siteThese disparate changes have not only led to a decline in the quality of data centers, but also more complex daily operations : multiple interventions, difficulty of access, absence of substitution solution during interventions. Besides, it is common for operators to give up announcing the closure of their old datacenters.So what should be done ? Resume its servers. Not at all. You just keep in mind that outsourcing server is a project that falls within the period. It is entrusted by its servers for 12 month. One should choose a provider capable of providing consistent operating environment for 10 years to come whatever its filling rate, changing technology computer servers, operating costs … a datacenter XXI century.