Capsule Technologie choisit Marilyn pour l’hébergement de ses données

Pour répondre aux enjeux de haute-disponibilité et de sécurité du stockage de ses données, Capsule Technologie a fait le choix d’externaliser son infrastructure de production au sein du Datacenter de CELESTE, Marilyn.

Leader mondial en solutions de connectivité des appareils biomédicaux au SIH, le groupe Capsule Technologie répond à une problématique croissante des établissements hospitaliers : la documentation du Dossier Patient Informatisé et des Dossiers de Spécialités. Les options de connectivité s’appliquent à l’ensemble des services de l’hôpital, qu’il s’agisse des environnements de soins critiques (soins intensifs, bloc opératoire…), de soins généraux (services de chirurgie, services de médecine…) ou encore des urgences.

Les éléments clés de la solution Capsule, le logiciel de connectivité DataCaptor™ et la plateforme Capsule Neuron™, en font une solution orientée patient qui s’intègre parfaitement avec les technologies et les infrastructures en place tout en améliorant considérablement les méthodes de travail des soignants.

Afin de répondre aux problématiques croissantes d’espace de stockage liées à l’essor exponentiel du groupe à l’international, et notamment en France et aux Etats Unis (80% de CA supplémentaire chaque année, et multiplication des effectifs par 2 en deux ans), Capsule a décidé d’externaliser son infrastructure de production au sein du Datacenter de CELESTE, à Champs sur Marne. En effet, le maintien des infrastructures devenait trop contraignant, coûteux et sujet à des pannes répétitives.

Au-delà de la proximité géographique entre Capsule France et CELESTE, le site Marilyn a été avant tout choisi sur des critères de développement durable et d’innovation. En effet, de conception TIER IV avec une chaîne électrique entièrement doublée, Marilyn propose un niveau de disponibilité de 100%. De plus, la sécurité du site est renforcée par de nombreux moyens techniques et humains : accès biométrique, caméras de surveillance, contrôle anti-intrusion ou gardiens, sans évoquer les procédures de gestion du site.

Afin de renforcer la haute disponibilité de l’infrastructure, les deux centres informatiques CELESTE et Capsule sont reliés par un Lan To Lan (interconnexion) sécurisé reposant sur deux liens en fibre optique 1 GIGA. De plus, les deux datacenters sont connectés en double adduction passant par deux chemins différents.

Compte-tenu de l’étroite collaboration entre les deux sociétés, de nombreuses évolutions et services sont envisagés pour faire migrer ce projet vers des problématiques produits de Capsule.

« Le choix de CELESTE est un choix stratégique pour Capsule » déclare Marc DIZIEN, Directeur des Systèmes d’Informations Global chez Capsule, « outre les problématiques de stockage, de maintenabilité et d’évolution des infrastructures existantes de Capsule, nous comptons bien répondre à celles de nos clients : les établissements hospitaliers. En effet, la sensibilité du traitement et de la sécurisation des données patients est telle que l’orientation vers des spécialistes de l’hébergement sécurisé s’avère incontournable. » Conclut-il.

A propos de Capsule

Capsule est le leader mondial en solutions de connectivité biomédicale. Les produits matériels et logiciels innovants de Capsule permettent d’automatiser et d’améliorer les processus infirmiers en reliant les appareils biomédicaux au Système d’Information dans l’ensemble de l’hôpital.

Les établissements de soins utilisant le dossier médical informatisé et d’autres solutions logicielles métier peuvent facilement et rapidement mettre en place l’offre Capsule. Elle est indépendante vis-à-vis des fournisseurs d’appareils biomédicaux, modulaire et extensible à souhait et permet de réduire les coûts, d’augmenter la productivité et d’améliorer la qualité des soins.

La solution de Capsule présente un autre avantage majeur : elle s’intègre parfaitement aux technologies et aux méthodes de travail déjà en place dans l’hôpital. Fondée en 1997, la société a établi au fil des ans de nombreux partenariats avec les principaux fabricants d’appareils médicaux et fournisseurs de systèmes d’information. La solution Capsule est installée dans plus de 1100 hôpitaux répartis dans plus de 35 pays.

Datacenter – MARILYN lance l’offre Suite privative écologique

Datacenter – CELESTE lance l’offre Suite privative écologique

CELESTE poursuit sa révolution des offres Cloud grâce à son datacenter Marilyn. En complément de ses offres de baies haute-densité, l’opérateur lance une nouvelle gamme de suites privatives et écologiques. Cette offre répond aux demandes des entreprises dont les besoins d’hébergement explosent avec le développement du Cloud Computing et la recherche de rationalisation des dépenses d’énergie.
Pour rappel, le datacenter de CELESTE, Marilyn, est un centre informatique innovant dont les principales caractéristiques sont : haute-disponibilité, haute-densité et écologique. En effet grâce à son mode de refroidissement en free-cooling breveté au niveau international, CELESTE a su tirer parti d’un mode de fonctionnement économique pour investir dans une infrastructure redondée et haute-densité. De conception TIER 4, la chaîne électrique est entièrement doublée jusqu’à la baie du client et les densités atteignent jusuq’à15 kVA par baie sans aucun circuit d’eau glacée.
Positionnée sur le créneau de l’innovation dans le domaine de l’hébergement en datacenter, CELESTE lance une offre de suite privative écologique. Cette offre repose sur la mise à disposition d’une suite de 10 baies ou 410 U disponibles dont la capacité électrique peut varier entre 25 et 100 kVA. Cette offre repose sur une rationalisation de la consommation d’énergie. En effet, le système de mesure de l’énergie permet dans un premier une facturation à la consommation réelle. Ensuite, elle permet aux administrateurs de piloter cette consommation et par exemple éteindre les serveurs non-utilisés afin de faire des économies. Ainsi, les acteurs ont intérêt à limiter leur consommation en fonction de leur besoin : ils disposent d’une forte puissance; à faible empreinte écologique.

Pour rendre efficace ce dispositif et aider à cette gestion, CELESTE rend possible le suivi de la consommation en temps réel sur l’Espace Client. Ce monitoring est couplé à un système d’alertes à la consommation dédie aux administrateurs des clients.
Cette offre est conçue pour répondre aux enjeux du Cloud Computing, nécessitant des serveurs et des infrastructures haute-densité. Mais elle s’inscrit aussi dans la préoccupation de l’opérateur de révolutionner le monde de l’hébergement vert avec des pratiques concrètes et immédiates. C’est pour cela que les tarifs de suite privative écologique s’avèrent très attractifs : la facturation est en fonction de la consommation mesurée, ce qui permet aux entreprises qui font des efforts sur leur consommation de réaliser des économies substantielles.
CELESTE est fournisseur d’accès Internet et Haut Débit pour les entreprises partout en France.
Son positionnement : qualité de service et innovation, comme en témoignent ses offres de Fibre Optique 1 gigabit et d’hébergement haute-densité écologique au sein du datacenter Marilyn.

Vue d'architecte du datacenter Marilyn

Vers un nouveau type de datacenter vert

Lancement d’un data-center nouvelle génération : Marilyn

Vue d'architecte du datacenter Marilyn

CELESTE et ENIA Architectes signent un brevet commun pour un data-center nouvelle génération moins consommateur d’énergie. Le premier prototype exploité par CELESTE verra le jour à Marne-La-Vallée en juin 2011.

Fournisseur d’accès Internet pour les entreprises, CELESTE s’est associé avec ENIA Architectes pour développer son nouveau concept de data-center. L’association des deux acteurs s’est concrétisée par un brevet et le projet d’un data-center à Champs-sur-Marne, au centre du futur cluster de l’Est de l’Ile-de-France.

CELESTE et son agence ont su créé l’événement avec ce projet, innovant tant au niveau technique qu’architectural. En effet, le marché des data-centers s’avère vieillissant et peu adapté aux contraintes écologiques de consommation électrique en termes de climatisation pour le refroidissement des salles informatiques. De plus, l’explosion des demandes d’hébergement et d’offres virtualisées implique une pénurie des disponibilités notamment en Ile-de-France.

L’innovation principale de ce projet repose sur la construction verticale du bâtiment. Le data-center fonctionnera en «free-cooling» total avec l’utilisation de l’air extérieur pour rafraîchir les salles serveur. Celles-ci aménagées sur cinq niveaux profiteront d’un effet de tirage naturel et d’une optimisation des rendements aérauliques.

Le gain en consommation électrique totale est estimé à près de 35 %, soit une économie d’environ 6 GWh par an par rapport à un data-center traditionnel. Cette économie représente  la consommation annuelle d’un bâtiment de bureaux classique de 150 000 m² et permet de limiter le rejet de CO2 dans l’atmosphère de 540 tonnes.

Outre les économies d’énergie, cette disposition verticale permet une organisation optimisée du data-center et une limitation des besoins de surface au sol. Cette caractéristique rend ainsi possible une implantation en milieu urbain. Du coup, le coût unitaire au kVA de baie installée dans ce type d’installation est divisé de moitié.

Prévu pour accueillir le siège social et le data-center de CELESTE, le projet est basé sur une surface de totale de 1800 m2. Implanté sur rue, au sein de la Cité Descartes à Champs-sur-Marne, le bâtiment de bureaux se prolongera en deux tours informatiques positionnées à l’arrière de la parcelle en une figure cohérente.

Caractéristiques du projet Data-center
•    1800 m² de shon (900 m² de siège social et 600 m² de centre informatique)
•    Capacité : 200 baies de 5 kVA moyen par baie en première phase.
•    Maître d’ouvrage : CELESTE
•    Maître d’œuvre- architecte : ENIA Architectes
•    BET sous traitants :
– Courants forts et faibles, plomberie, structure, VRD : IOSIS
– CVC : APIS
– Economie : 12 ECO
– Acoustique : LASA

Soutenu par la région lle-de-France, ce projet verra le jour en septembre 2011 mais suscite déjà de nombreux intérêts en France et à l’étranger compte-tenu de ses avantages économiques et écologiques.

Vers le cloud privé pour plus de sécurité

Externaliser ses données et donc son patrimoine reste une décision difficile pour la plupart des chefs d’entreprises. Techniquement et juridiquement de nombreuses questions sont encore complexes et les réponses floues. Cependant une réflexion sur le volet infrastructure des offres de Cloud permet d’avancer vers des solutions plus rassurantes pour les entreprises.

Les entreprises qui ont l’intention d’optimiser leurs ressources informatiques sont réticentes à franchir le pas de l’externalisation de leur infrastructure technique et leur SI. Les questions soulevées relèvent de la sécurité à différents niveaux : garantie d’accès et de sécurité à leurs données, localisation physique des serveurs par exemple. De nombreux analystes table sur la solution du Cloud Privé.

Mais qu’est-ce que le cloud privé ? La définition communément admise est le fait de dédier une infrastructure pour un client. Les entreprises bénéficiant d’un cloud privé auraient ainsi accès à une infrastructure permettant la création et la destruction de machines virtuelles et de ressources de stockage.

Ces offres de cloud privé répondent bien à la demande de traçabilité, car c’est l’entreprise elle-même qui créé ses machines virtuelles, dans un datacenter bien identifié. Elles peuvent également répondre à la problématique de sécurité, sous réserve que les réseaux soient bien segmentés et isolés.

Toutefois, il est intéressant de revenir à la définition du cloud computing : l’accès distant à des ressources informatiques à la demande. Le fait de dédier une infrastructure à une entreprise va quelque peu à l’encontre de ce concept, et n’apporte pas les avantages liés à l’investissement : les coûts des ressources informatiques sont supportées totalement par l’entreprise, quel que soit son utilisation. Concernant la consommation électrique, elle ne pourra être modulée que si le système de cloud privé pemet d’éteindre les serveurs non utilisés. Dans la pratique, peu d’entreprises sont incitées à les éteindre, car les offres actuelles tiennent peu compte de la consommation électrique.

La définition communément admise du cloud privé est une infrastructure de virtualisation dédiée ; mais elle n’a donc pas les avantages du cloud computing …

Peut-on concilier les impératifs de sécurité des entreprises avec les avantages du cloud ?
Il nous semble que c’est possible avec une infrastructure mutualisée, mais dont les réseaux sont privés. Dans ce modèle, les entreprises ont accès sur un réseau privé à des machines virtuelles sur une plateforme mutualisée.  Le réseau est une base essentielle pour la sécurité. Il permet de définir quels utilisateurs ont accès à quelles ressources. Il  permet aussi de limiter et tracer les zones où se trouvent les données. Si les zones ne sont pas routées sur Internet, c’est un élément déterminant de la sécurité.

A partir du moment où on définit que le « cloud privé » est le cloud sur un réseau privé ; et non un cloud « dédié », alors les entreprises peuvent bénéficier des avantages du cloud : consommation de machines virtuelles à la demande, facturation en fonction de la consommation. L’hébergeur va mutualiser les ressources entre plusieurs entreprises, et va optimiser la consommation d’énergie de ces machines afin de réduire ses coûts. Cette solution nous semble plus vertueuse et plus efficace économiquement.

La définition du cloud privé nous semble donc pouvoir être revue. Plutôt qu’une infrastructure dédiée pour une entreprise, c’est plutôt une infrastructure mutualisée sur un réseau privé qui permet de bénéficier des avantages du cloud computing. Reste aux hébergeurs à trouver les solutions réseaux adéquates afin de garantir à leurs clients que leurs ressources sont bien à l’abri.